25/05/2008

VOUS ÊTES INVITÉE À UN MARIAGE ?

Le tailleur-pantalon est toujours le bienvenu pour un mariage alors que le tailleur-jupe peut faire "mamie". Max Mara nous en a fait un en satin rose dragée exquis. Evitez le total look de couleurs (chapeau+tailleur+chaussures+sac) quand on utilise une couleur "tendre", afin de ne pas faire "famille royale". Ici, les accessoires noirs dynamisent la tenue. La capeline Paule Ka est absolument fabuleuse. Très graphique, elle nous éloigne du "chapeau de Belle-Mère tarabiscoté habituel. Préférez des sandales plutôt que des escarpins pointus qui risquent de ringardiser. Ici les nus pieds de Céline sont divins. Femmes de 50-60 ans, ne soyez plus des "belle-mères" mais des créatures aussi chics que vous l'étiez à 30!
On le sait maintenant, en fouillant, on peut toujours trouver quelque chose de chic à moindre coût. Ici la robe vient de Promod (42,95€). J' apprécie beaucoup cette marque,finalement j'y trouve plus de trucs que chez Zara. La capeline vient de La Redoute (34,90€) et les escarpins de Zara. La pochette jaune se trouve partout en ce moment.

Cette robe de Tara Jarmon est incroyablement sexy. En satin fluide, elle "déménage". J'adore le réticule de Ted Baker en cuir métallisé violet. Pour mettre en valeur le caractère "grec antique" de cette robe, l'associer avec des spartiates à talons (Belstaff) est vivement recommandé. Les escarpins fermés sont proscrits. Pas de bijoux, elle se suffit à elle même.

La collection de Paule Ka est une mine d'or de tenues pour les "grandes occasions" comme ici le chapeau et la robe pile dans l'esprit 2008 avec ses manches "chauve-souris" roulottées. Le sac est une autre merveille de Ted Baker (qui n'a malheureusement qu'un point de vente en France (à Paris) mais qui vend en ligne) en cuir métallisé matelassé. Pour équilibrer la tenue (grand chapeau + petit volume de robe), mettre des chaussures volumineuses (Marni).

Ces kg en trop vous complexent et vous ont valu le surnom de "bouboule" au lycée? Dites-vous que le temps des turpitudes est révolu et, grâce à cette robe de Tara Jarmon vous serez aussi belle que la plus hiératique statue grecque qui soit. (nus pieds Paul & joe, pochette Paule Ka)

19/05/2008

L'ETE EN ROBE










Il n'y aura jamais eu autant de robes que cette année. En voici une sélection des principaux styles. Une chose est sûre, nous en aurons pour tous les styles, tous les budgets, toutes les silhouettes et tous les âges. 

16/05/2008

SHOPPING A VINTIMILLE

Ce post a été mis à jour sur mon nouveau blog  ici
 Cet article est le premier d'une série de mes meilleures adresses de shopping sur la côte d'Azur.Je commence par Vintimille (la riviera italienne) parce que j'y habite à 2 pas et que cette ville célèbre pour son marché fournisseur de contrefaçons recèle des trésors de boutiques et me procure des joies que je voudrai faire partager.
On commence par le marché. Il a lieu le vendredi qu'il pleuve ou qu'il vente. Sur le plan figure en jaune la zone du marché. Je vous conseille:
_ d'y aller en train, plus rapide et on profite du spectacle. Dès Cannes, le train se remplit peu à peu de créatures de tous âges, de toutes nationalités, dont on devine à leurs yeux pleins d'espoir la destination finale: Vintimille.
_ d'y aller hors saison d'été ou juste après les fêtes de fin d'année (il y a des soldes).
_ d'y aller tôt (9h00 sur place). Sans la foule on voit mieux et on peut faire des repérages.
Soyons honnêtes, 85% des produits vendus sur ce marché sont de piètre qualité: "fringasse" vulgaire et bon marché, copies criardes dénaturant des marques respectables. De plus en plus de stands sont tenus par des asiatiques qui vendent les mêmes pacotilles que dans le métro parisien. Non, l'intérêt de ce marché n'est offert que par une poignée de marchands qui vendent encore des productions d'usines de petite  maroquinerie fabriquant pour les géants de la mode. En tête, les gantiers ( A)(voir sur le plan). Nul marché au monde ne peut offrir une si grande sélection de gants en agneau. En fouillant, on trouve des merveilles.
Les sacs(B-E-F) N'espérez pas trouver un beau sac à 20 ou 40€. C'est un leurre, ici un beau sac "made in Italy" démarre à 100-150€. Le reste est fait en Chine. Ignorez les contrefaçons, elles sont laides, il y a toujours "un détail qui tue". Et vous aurez l'air de quoi avec un faux sac Chloé? d'une pauvre fille qui n'a pas les moyens. Car croyez les experts, un sac de Vintimille se reconnait à 1 km.(et en plus si vous vous faites pincer par la douane volante, ça coûte cher et c'est normal). 
Non, regardez plutôt les sacs "inspirés de" proposés par des fabricants qui ont un savoir -faire comme le stand (B).Le problème avec ce fabricant, depuis 3 saisons, il ne décroche pas du  style "Hilton/Beckam", total c'est une avalanche de dorures et de faux lézard. De plus, les copieurs de Vintimille ne sont pas des fines mouches en matière de mode. Ils sont rapides en artillerie lourde Prada/Gucci/Dior/Chanel/Hermès mais ont un retard énorme pour le reste (5 saisons de retard sur le "bicker" de Balenciaga et 4 sur le "24H" de Darel). Raison de plus pour ne pas adhérer à l'achat de copies. Donc pour conclure, je dirai les sacs à Vintimille? Circulez, y'a rien à voir.
Les chaussures: un stand (D) peut valoir le voyage si on a de la chance. A 10€ en vrac, est proposée une montagne de chaussures à fouiller. J'y ai déjà trouvé des MIU-MIU (des vraies!) mais en 34, des nus pieds Jill Sander pour homme ,des Patrick Cox, et parfois des anonymes qui ont vraiment de la gueule. Sont-ce des faillites? des fins de stocks? 
Sinon on voit des choses amusantes: un stand "Zara", des faux? non des vrais, des fins de collections et des stands comme le (C) qui propose effrontément une collection de chemises "burberry" sous la griffe "charlotte" ( pour ne pas faire "copie", me dit la vendeuse). A part cela, il faut fouiller partout. On peut trouver des pulls de qualité en vrac au milieu de pulls en acrylique. Si vous êtes hésitante, regardez autour de vous, si vous voyez dans la foule, une fille hyper lookée, généralement avec un vrai sac, elle, et qui a l'air de savoir ou elle va, suivez-la. Cette fille est une chasseresse, elle n'est pas là pour rigoler. La mode, elle connait et si il y a un stand interessant, elle le trouvera. Le reste? bof, des ceintures peut-être...
Il faut savoir que le même marché a lieu le jeudi à BORDIGHERA et le mardi et le samedi à SAN REMO.
Maintenant il est temps d'aller en ville. N'hésitez pas à flâner dans les rues de cette ville injustement qualifiée de "laide" ou pourtant subsistent de belles façades "riviera". Ne manquez pas la Via M. della libertà. Sur la partie pietonne, il y a les 2 plus belles boutiques de la ville. Ma préférée "Jackie"  (1) un must. Toutes les les chaussures des grands: Marni, Jacobs, Mc Cartney, Gold Goose (les mêmes que Kate Moss eh oui) et quelques marques moins chères comme ASH. Admirez la déco exquise, la cage d'escalier vintage 70's (on dirait du Peter Marino), l'accueil charmant et.. au dernier étage, des modèles de l'année dernière bradés et là sur une peau de zèbre raffinée vous essaierez  des (vrais) escarpins Chloé loin du brouhaha du marché et vous ferez des affaires. En face, Rosachi (2), la boutique des fashion addicted de la région (Fay, Burberry, Pucci, DVF...). A coté, MISS (3), le bon plan. A priori moins chic que ses voisines, mais une sélection de chaussures italiennes incroyables (celles qui sentent le luxe à 1 km mais qui ne coûtent que 130 € quand à Paris, elles vaudraient 250). En bas de la même rue, un autre super plan: VOGLIA di Intimo (4) qui ne paie pas de mine mais à l'intérieur, de vrais trésors au milieu d'un joyeux désordre, vous ne serez pas déçue. La propriétaire" a l'oeil" pour dénicher les truc tendance et tout ça à des prix Zara mais avec la qualité en plus. A coté le fourreur(5) vaut le détour: des fourrures Fendi comme on en verra jamais dans une boutique de province en France. Allez chez Agorà(7) et (8), chez Farina (11), et n'hésitez pas à goûter l'atmosphère de Abbellonio (14) et(15), la boutique classique qui vend les lignes du groupe Maxmara. Pour finir, prenez un café chez Vergnano(17)ou la crème fraiche maison est un délice. En face, Oviesse (18)(ou la collection femme est ratée) est une vraie adresse pas chère pour les mecs. Si vous avez des ados, allez chez Freeway(6). Si vous aimez le design, les boutiques italiennes sont un peu moins chères qu'en France. Il y a 2 ou 3 boutiques comme Lucea (16) ou vous trouverez le meilleur du design italien et international. Il y a aussi l' incontournable magasins de lingerie pas cher Intissimi(9) et (10). 
Le plus, tout le monde parle français, le moins tout est fermé entre 12 et 15h.
Le spectacle du retour, c'est le train, ou une cohorte de voyageurs fourbus, exhibe leurs achats (hideux pour la plupart) et ou d'autres serrant leurs emplettes sur leurs genoux, somnolent l'air repu et satisfait comme après un bon repas.

03/05/2008

LE JEAN DE LA SAISON


                            Chez une trentenaire carriériste.
                            cardigan Eric Bompard
                            chemise chambray Ralph lauren
                            jean Acne

               Chez une quadragénaire épanouie
               Saharienne + jean Comptoir des cotonniers
               Sac Michael Teperson

                       Chez sa fille, une maigre ado de 17 ans
                                        top Element
                              cardigan American Apparel
                                         sac Xuli Bet
Le jean patte d'éph', on en est sure maintenant est le pantalon de la saison. IL sera plus facile à porter que le slim qui je le rappelle est parfait pour les moins de 35 ans et qui commence à être démodé chez les fashion addicted qui faisant feu de tout bois vont toujours de l'avant. D'ailleurs on ne va pas le regretter il a tendance à transformer celles qui ont un petit "popotin" en bouteille d'Orangina inversée. Non, le jean du moment c'est le patte d'éph', et si vous suivez mes conseils, il vous transformera en une créature de rêve aux jambes infiniment longues.
1/ Essayez puis portez-le après impérativement avec des chaussures à talons (compensées ou non) et à semelles épaisses.
2/ Choisissez  un jean pas trop large aux cuisses et qui s'élargit dès le genou si vous êtes de nature prudente. Le jean plus large aux cuisses est plus fashion, il faut être une modeuse avertie. De plus il peut grossir les petites ou faire rappeur ce qui n'est absolument pas l'effet recherché.
3/ Vérifiez qu'il arrive au ras du sol et couvre la totalité de la chaussure. Sinon oubliez- le et allez voir ailleurs.
Ainsi, vous aurez l'impression d'être un top model, vous adopterez une démarche chaloupée. Votre époux/fiancé/mec du moment vous diront que vous êtes "très en forme en ce moment"et son ex vous détestera encore plus.

J'en ai repéré  4 à la Redoute (p.14-156-169-184), chez Levis: le boot cut 518, l'ultra low boot 522, le low flare 534, le vintage 70's (très Jane Birkin/melody Nelson mais très délavé), et le mid Rise boot 553. Chez Acne,le A pant et le L.U.V. knee. Et chez Comptoir des Cotonniers le seul que j'ai essayé à ce jour et qui est parfait. 

01/05/2008

LA LONGUE HISTOIRE DU LEGGING

Tout a commencé fin aout 2006. Les magazines de mode dont personne ne mettrait en doute le sérieux, ne parlaient que de ça : la vedette de l’ Automne/Hiver 06/07 serait le legging. Nous, (les plus de 35 ans) on l’a tout de suite reconnu et on s’est toutes dit : « ça, c’est la mauvaise nouvelle de la rentrée. «
Car nous qui avons connu les années 80 pouvons en témoigner.
Apparu glorieusement au Palace en 78, on l’appelait alors le caleçon. Laqué noir pour les amatrices de disco, il se portait avec notamment un grand T-shirt avec l’effigie de mickey. Les trottoirs du Bd St. Michel en regorgeaient. Hyper confortable, (on n’avait jamais connu un truc pareil avant), pas cher, (forcément en taille unique, ça simplifie la production et donc le coût), sobre (pour les modeuses, il était forcément noir), on l’adopte immédiatement et pour longtemps. Il se retrouve dans l’armoire de tout le monde : riches, pauvres, petits, grands, branchés, débranchés
Victime de son succès inter-générationnel, il connaît cependant une lente descente aux enfers. Il se retrouve au fil des années suspendu à tous les vents dans les marchés de bourgades. Fabriqué en Chine, dans une matière pas terrible, un imprimé douteux, il a vite poché aux genoux, exposé les gros derrières et sonné le glas de l’élégance dans la France entière !
Donc nous pensions en être définitivement débarrassées quand Charlize Theron est apparue sur un tapis rouge en caleçon noir et talons hauts ! Elle qui serait passée ainsi pour une pauvre fille quelques années auparavant devenait subitement l’icône du « modern glamour ».
Moralité de cette histoire : en mode, il n’y a pas de vérité. Ce que tu as détesté hier, demain tu adoreras, et vice et versa.