28/07/2008

MA NOUVELLE ADRESSE

Je gravis les échelons de la connaissance des nouvelles technologies. Je change d'hébergeur et de plate-forme. Ainsi j'aurai plus de liberté pour mettre en scène mes dessins.  Donc désormais mon blog est ici.
 À bientôt pour de nouvelles aventures!

24/07/2008

TENUES D'ÉTÉ (PART 2)

À St Vaast-la Hougue (Cotentin), face à l'Ile de Tatihou en top Comptoir des Cotonniers, short en jean Epoque Paul&Joe Sister, Ray-Ban pilote vintage.

 À Tamarin (Ile Maurice), avec un débardeur Petit Bateau, un chapeau de l'Ile Rodrigue acheté au marché de Port-Louis et un sari indien ici tout sobre, marine avec juste un liseré en fil doré et roulé autour de la taille en sarong, acheté au marché de Quatre-Bornes le jeudi. Sac brodé et perlé Warehouse. 
( à suivre)

21/07/2008

TENUES D'ÉTÉ

A Nice, devant la télé, en attendant qu'il fasse moins chaud dehors. (blouse collection beachwear de Manuel Canovas, short taille haute Sonia Rykiel, maillot blanc H&M, fauteuil "éléphant" Faillant-Dumas- Lebègue (Love éditions)).

Dans le Gers, en route pour le Festival de Jazz de Marciac.
 Comme nous ne nous sommes toujours pas remises de la tenue de Kate Moss au Festival Rock de Glastonbury en 2005, copions-la dans une version moins "boueuse". Je vous propose d'associer des coloris sombres (T.shirt American Vintage bleu gris + un short en jean + un paréo noir en guise de foulard king size) aux coloris naturels du grand cabas (un vieux Bally bien patiné) et des sandales V. Salacroux, histoire de faire chic. Votre amie aura dans un esprit néo hippie, une robe débardeur sur un T.shirt, un grand pull de mec en coton noir en guise de ceinture et une besace à franges. Pour sublimer le tout et avoir le look B.Bardot/J.Fonda/K.Moss portez des bottes Aigle (les Bellastics khaki). Vous serez ainsi sans aucun doute applaudies.                                           
                                                                                                                                        (à suivre)

16/07/2008

INSTANTANÉ DE VACANCES D'ÉTÉ

Vu, sur la Promenade du Soleil, dans une vieille Fiat 500, quatre Allemands, les cheveux dans le vent, riant aux éclats, en route pour l'Italie.           

13/07/2008

J'AI TESTÉ POUR VOUS LE BONNET DE BAIN A FLEURS

Tout a commencé en juillet de l'année dernière. Il y avait l'expo sur la Princesse Grace de Monaco. ( très belle expo organisée par Frédéric Mitterrand qui est en ce moment à l'Hôtel de Ville à Paris. Si vous pouvez y aller, n'hésitez surtout pas). Donc outre les photos, les témoignages, étaient exposés ses vêtements et certains objets: une incroyable Fiat 600 "customisée" en voiture de plage avec dais à rayures et franges et sièges en osier; son sac Kelly bien sûr, et ... ses bonnets de bain. Pas les "Arena" de piscine, non non, les vrais bonnets années 60 à fleurs multicolores + les lunettes de soleil coordonnées. C'était même émouvant. J'en ai eu envie... Et puis cette année, dans le ELLE du 26 mai, que vois-je? un bonnet de bain signé Marni à tomber par terre. Puis plein d'autres dans divers magazines. Aussi vous comprendrez que quand je suis allée benoîtement à l'Intersport de ma ville et que j' ai vu près de la caisse des vrais bonnets de mamie, je n'ai pu résister. 
J'ai donc jeté mon dévolu sur un Badehauben à 19,90€  noir et blanc, très chic. Avec un 2 pièces noir, "ça le faisait bien". Je me suis exercée avant à la maison, afin de trouver la bonne coiffure (quand on a un chignon, ça fait une bosse derrière) et en route pour la plage. L'exercice préalable à la maison est indispensable  pour avoir le "coup de main" une fois sur place. Contrairement à ce que je pensais, le bonnet ne gratte pas et ne peut pas tenir chaud puisque l'on ne le met qu'au moment de nager. Donc je savourais cette invention qui me permettrait désormais de ne plus avoir à faire un brushing après la plage, j'avais croisé le regard entendu de 2 Italiennes... (quand je vous dis que le sens du style est inné chez elles!), je m'apprêtais à retourner nager quand soudain j'aperçois, à quelques encablures, mon fils de 15 ans avec sa bande de copains... 
Vous l'avez deviné, en bonne mère et afin de lui épargner des souvenirs d'enfance douloureux, j'ai immédiatement enlevé mon bonnet... Ainsi va la vie des fashionistas... toujours sur le fil du rasoir, entre le risque d'être admirée ici et d'être ridicule là bas.

11/07/2008

SOUVENT FEMME VARIE...

                                                                ... mais avec style.

(maillots La Redoute, Erès, foulards "brides de gala" et "chiffres et monogrammes" de Hermès, lunettes Balenciaga et Ray Ban).
Aparté: hier, en lisant le n°2 de FEMMES, j'ai été scotchée par la page bijoux qui m'a inspirée la main de la fille. (très bien ce magazine, au passage, prévu pour la femme de 40 ans et plus et qui aime le style: articles intéressants, stylisme impeccable et cerise sur le gâteau, les illustrations de Marie Perron, une pro de l'illustration de mode). Regardez donc les pages bijoux ou, mélanger le corail et la turquoise, tellement galvaudés, est un exercice difficile réalisé avec brio avec notamment les bijoux vertigineux de la Galerie Naïla de Monbrison  une de mes adresses favorites.

08/07/2008

OH COSTUME MIO...

Menton, la ville ou j'habite, célèbre en France pour ses agrumes et ses maisons de retraite, est assez inexplicablement un lieu de villégiature et de week-end pour la moyenne bourgeoisie Turinoise et Milanaise. L'harmonie des couleurs, le goût et la connaissance des belles matières étant innés chez les Italiennes,nous, les autochtones assistons parfois à un vrai défilé du meilleur de la mode transalpine. (mes préférées sont celles qui en hiver, déambulent sur la promenade du bord de mer en fourrures Fendi alors qu'il fait 18°... mais j'y reviendrai cet hiver...). Ces filles ne sont pas à proprement parler des bêtes de mode, en fait de milanaises, ne vous attendez pas non plus à y voir Franca Sozzani (la rédactrice en chef du Vogue Italien), il ne faut pas exagérer. Ces filles ont, tout âge confondu et tout milieux sociaux divers un chic propre aux Italiens. Donc, la semaine dernière, alors que je délaissais mon blog pour raisons familiales, je suis néanmoins partie sur la plage, histoire de dénicher quelques fashionnistas. Perdues au milieu des "mimiles" et des "bimbos", j'ai eu du mal. Evidemment, avant j'en voyais plein et maintenant que j'ai besoin d'elles, plus personne.  Je peux néanmoins avec ce que j'ai vu vous faire un rapport des tendances plébiscitées par les Italiennes... et mes copines de Menton pourront me dire si elles les ont vues également.

La tendance du foulard dans les cheveux se confirme. J'ai aimé celle-ci qui dans un esprit rétro a choisit le total look noir (rare pour une Italienne).  
Le bandeau est également très présent. Le "frou-froutant" aussi mais là, ou ailleurs il fait bimbo, il est magistralement interprété dans un gris vert racé avec les cheveux tirés dans un chignon strict.

Le pois est partout. A priori le turquoise à pois, je dis "beuk" mais là avec son foulard constellé du même turquoise je dis bravo.

Et voici qu'arrive une fille qui a retenu mon attention. La blouse ample retenue dans un short en jean à taille haute, les spartiates élégamment tenues dans la main... elle était sublime. Mieux en vrai que sur mon dessin. Mais c'est surtout son sac qui m'a plu. En toile et faux cuir il ferait sympa mais cheap en ville, ici, sur la plage il devenait tout simplement évident. Mais là, je fais un hors sujet, le fait qu'elle avait une bouteille d'eau Vittel me fait dire qu'elle est française. Une Italienne à 2 km de sa frontière se subsiste toujours dans son pays.
C'était Accro de la mode en direct des plages, à vous les studios.